RessourcesSupports de communication

DOSSIER / Je veux… communiquer à distance avec mes publics

Qu'est ce qui fait lieu ?

Avec l’isolement forcé et nécessaire face aux risques sanitaires de propagation du virus Covid-19, les lieux culturels sont fermés et ne reçoivent plus de publics. L’occasion pour penser sa relation avec les publics au delà de la simple fréquentation de votre lieu, votre salle ou de la rencontre avec les publics au travers d’une exposition, d’un concert…
Car en d’autres occasions (fermeture, travaux, vacances, congés… Mais aussi temps de production entre deux créations ou deux
 festivals…) vous aurez besoin d’interagir avec vos publics.
Voici un dossier regroupant des pistes, mais aussi des liens vers des articles et compte rendus que nous avions déjà publié

Pourquoi communiquer à distance avec mes publics ?

Parce que le numérique accompagne vos publics tout au long de leur expérience et notamment avant la visite : ce n’est pas parce que ces derniers ne sont pas chez vous qu’ils n’ont pas de pratiques culturelles. En effet, les découvertes artistiques se font de plus en ligne et notamment chez les plus jeunes générations*.
Cela dit, le numérique ne se substitue pas à la fréquentation des lieu ou à la rencontre physique des oeuvres. Il est une nouvelle modalité de « rencontre » de ces dernières.
Pour les fidéliser : Aujourd’hui les publics sont de plus en plus avertis, plus exigeants. En effet, ils ont la possibilité de s’informer mais surtout de faire des choix, de tenir compte des avis des autres consommateurs… Plus vous entretenez cette relation, même quand votre lieu est fermé et plus vous « restez dans leur esprits ».  Comment faire ? Notamment en leur proposant régulièrement du contenu qui fasse appel à leur intelligence (comprendre), leur émotion, leur curiosité…

Qu'est ce qui fait lieu ?
Communiquer à distance avec mes publics – Crédit : Thor Alvis – Unsplash

La stratégie de contenu

Le terme stratégie de contenu (ou marketing de contenu ou brand content) s’emploie quand une organisation (culturelle ou non) produit du contenu à destination de ses publics. La particularité de ces contenus ? Ils sont non promotionnels, font appel à la curiosité, l’intelligence, voire la participation des publics…

En savoir plus sur la stratégie de contenu

Ce travail de réflexion / la mise en place de cette stratégie peut sembler fastidieux, une perte de temps.
Mais il a le mérite de :

  1. donner de la cohérence à vos interventions en ligne.
  2. vous permettre de gagner du temps dans la gestion de vos réseaux sociaux ((et d’éviter de longs débats sur. ce. qu’il faut poster ou non), de votre newsletter, de votre blog dans la mise en place de contenus personnalisés pour votre site internet
  3. d’ajuster celle-ci en fonction du temps et des moyens à votre disposition.

Déployer son univers culturel en ligne

Ce travail sur le contenu est à la portée de chaque acteur culturel : de l’artiste au théâtre en passant par le musée. L’objectif ? Faire exister votre projet culturel et/ou artistique au delà de son existence « physique ». Comment ? En pensant un écosystème en ligne, adapté à vos besoins mais aussi en phase avec votre projet artistique et culturel.
Aujourd’hui le lieu / projet culturel est appelé à devenir un lieu média en dépassant la simple communication, en devenant, progressivement, un « centre de ressources », un « média » autour de ses activités. Certains évoquent cet accès dédoublé comme une «deuxième salle» (d’exposition, de spectacle, de concert…).

Ainsi la chaîne Youtube ou la plateforme web devient une deuxième salle de spectacle (Opéra de Paris) Pinterest peut devenir une nouvelle salle d’exposition (le bestiaire du Louvre,  fleurs et jardin au Musée des Beaux-Arts de Nantes..) concerts ou conférence peuvent être proposés en live sur les réseaux sociaux, des histoires peuvent être proposés sous forme de podcasts. ou de stories (exemple de La Minute Culture ou du Musée Unterlinden sur Instagram), le processus de composition / d’enregistrement raconté (le compte Instagram de Troy Von Balthazar).

Livre blanc : l’identité numérique d’un projet culturel

Etablir une relation / Participation et coproduction

Il convient de ne pas oublier que le digital est un espace social (notamment les réseaux sociaux) par nature.
Pour comprendre les liens entre les gens et un projet culturel (réputation, satisfaction..) quel qu’il soit, on peut faire ce que l’on appelle du social listening :

. Prêter attention aux commentaires / avis des internautes :
. Les centraliser, les analyser et en faire bon usage
. Pour ajuster la communication de l’organisation, les contenus proposés…

Ces temps où vous proposez des contenus culturels sont aussi des temps pour vous intéresser à vos publics : ses pratiques, attentes. C’est peut être aussi le moment de questionner ces derniers via des questionnaires en ligne… Qui dit réseaux sociaux dit aussi une attention portée au fait que la communication ne soit pas uniquement descendante. Mais de réfléchir aux modalités d’une vraie conversation avec les publics. Mieux, il s’agit de rendre les publics acteurs en leur proposant de commenter. (exemple du Palais des Beaux arts de Lille), de donner leur avis… Mais aussi de créer (exemple du Rijksmuseum), de leur proposer des challenges, de les impliquer dans votre projet culturel, votre programmation à venir…

Les pratiques en ligne des 15-24 ans
Les études de publics culturels, une des boussoles du projet 

* http://www.club-innovation-culture.fr/pour-decouvrir-art-generation-y-americaine-prefere-instagram-au-musee/

Cyril Leclerc
Me contacter

Comments (1)

  1. […] DOSSIER / Je veux… communiquer à distance avec mes publics […]

Comment here