RessourcesStratégie

Structures culturelles, pourquoi le storytelling est fait pour vous

Storytelling structures et acteurs culturels

Pourquoi allons-nous voir une exposition ? Visiter un lieu historique ? Assister à un spectacle ? Ouvrir un nouveau livre ? Pour que l’on nous raconte une histoire ! Que cette histoire soit belle, grisante, instructive, ou tout simplement touchante, elle fait appel à ce qu’il y a de plus profond en nous : nos émotions. Structures culturelles, vous portez au quotidien de nombreux projets artistiques, les aidez à voir le jour et à être connus du grand public. Guidées par la conviction que les arts et la culture sont un élément essentiel de la vie en société et du bien-être de chacun, vous faites du développement de vos publics un cheval de bataille.

Votre arme favorite : la communication. Mais qu’est-ce qui différencie votre programmation de celle d’un autre équipement culturel ou touristique ? Quel état d’esprit souhaitez-vous insuffler à votre lieu ? Quelles valeurs souhaitez-vous partager avec vos publics ? Quelle histoire voulez-vous écrire avec eux ?

Explorer son potentiel culturel

Passons sur le côté « tendance » du storytelling et démystifions tout de suite ce terme, pour aborder ce qu’il peut vous apporter.
Comme n’importe quelle organisation, vous possédez une culture, c’est-à-dire un ensemble de caractéristiques propres issues de votre histoire, de vos pratiques, vos engagements, vos valeurs… qui construisent une identité qui vous est propre.

Mais plus que n’importe quelle organisation, l’activité culturelle et artistique qui est la raison d’être de votre structure multiplie ce potentiel culturel ! La création est dans votre ADN, la rencontre artistique vous fait vibrer, la relation qui se noue avec les publics est votre moteur : il n’y a rien à inventer pour produire un discours de vérité, juste à révéler l’existant. Prendre un peu de recul et le temps de réaliser un travail d’extraction et d’explicitation de vos fondamentaux pour créer un récit authentique, porteur de sens, différenciant.

En somme, le storytelling, c’est :

– Un travail sur votre positionnement : histoire, identité, valeurs, contexte, ambition, culture de l’établissement.
– La mise en récit de ce positionnement, grâce à des ressorts narratifs cohérents avec votre stratégie de communication / marketing.
– La déclinaison des éléments de discours à destination de vos différents publics cibles, via des canaux de communication identifiés.

Utiliser les ressorts du storytelling, c’est donc repenser sa stratégie marketing de manière globale et à long terme. C’est renforcer sa communication pour rassembler publics et partenaires en une communauté qui continue de se reconnaitre et de se mobiliser autour de vos actions, au fil des saisons.

Storytelling structures et acteurs culturels
Crédit Photo : Alice Achterhof – Unsplash

Médiation culturelle et storytelling

Renforcer sa communication, c’est bien, mais renforcer sa relation au public, c’est encore mieux ! Pourquoi ne pas utiliser les techniques du storytelling dans vos actions de médiation culturelle ?
Que vos dispositifs de médiation soient bien organisés ou encore balbutiants, il est toujours temps de les réinterroger. Dans quels objectifs sont-ils conçus ? Quelle place laissez-vous à l’imaginaire des visiteurs ? L’accueil du public participe-t-il d’une expérience globale ?
L’expérience ! Encore un terme à la mode qui définit pourtant bien l’effet recherché par le médiateur culturel qui considère que transmettre ne passe pas par la déclamation d’un cours magistral mais qui cherchera à interroger les connaissances préalables, les capacités sociales et les émotions du visiteur.
Le storytelling, qu’il soit utilisé en médiation directe ou digitale, permettra par exemple de suivre un personnage historique ou fictif, de s’impliquer dans une quête via un jeu de piste (chasse au trésor, escape game) ou tout simplement au cours d’une visite guidée d’être embarqué par un récit travaillé (effets narratifs, montée en puissance des propos, implication personnel du médiateur).

3 éléments essentiels pour mettre en récit sa médiation culturelle :

– Scénariser le parcours > faire découvri
– Contextualiser les propos > créer l’immersion
– Expérimenter ensemble > rendre le visiteur acteur de sa visite

Ensuite, à chacun de trouver son angle d’attaque, le ton qui correspond à l’état d’esprit du projet, l’originalité qui piquera la curiosité du public pour générer satisfaction et engagement !

Du récit de l’institution à l’expérience vécue

En somme, utiliser les ressorts du storytelling, c’est travailler votre image et votre discours de marque sur la base des éléments clés de votre identité culturelle, pour capter l’attention d’un nouveau public, fidéliser un public existant ou développer vos partenariats. C’est aussi leur faire une promesse, celle de construire ensemble une aventure commune. Structures culturelles, voilà donc pourquoi le storytelling est fait pour vous. On s’y colle ?

Par Géraldine Broquin

Laisser un commentaire