communicant.info | Portrait de communicante : Karine Poussard (Abbaye de Noirlac)
Un lieu hors du temps... Pleinement de son temps... C'est ainsi que se présente l'Abbaye de Noirlac sur son nouveau site internet... A cette occasion, nous avons rencontré Karine Poussard, responsable de la communication au sein de ce Centre Culturel de Rencontre.
portrait, communicant, Karine, Poussard, Abbaye, Noirlac, site, internet, numérique
988
post-template-default,single,single-post,postid-988,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode_popup_menu_push_text_right,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Portrait de communicante : Karine Poussard (Abbaye de Noirlac)

Un lieu hors du temps… Pleinement de son temps… C’est ainsi que se présente l’Abbaye de Noirlac sur son nouveau site internet… A cette occasion, nous avons rencontré Karine Poussard, responsable de la communication au sein de ce Centre Culturel de Rencontre.

communicant.info : Bonjour Karine, comment en arrive-ton à s’occuper de la communication d’un lieu comme l’abbaye de Noirlac ?
C’est une longue histoire. Je travaille pour l’abbaye depuis maintenant 22 ans. Au commencement, et dans un autre cadre de gestion du monument, j’étais chargée de production sur le festival, mon poste a évolué ensuite. Très transversal, je gérais une partie de la production, l’assistance commerciale et en partie la communication. C’est avec l’arrivée de Paul Fournier (le directeur NDLR) il y a 11 ans, que la spécialisation en communication a pris forme.

C.I : L’abbaye de Noirlac est un CCR (Centre Culturel de Rencontre). Pouvez-vous expliquer ce que cela signifie en quelques mots ? Quelles implications cela peut-il avoir sur votre communication ?
L’ abbaye de Noirlac est labellisée Centre culturel de rencontre depuis l’automne 2008. Dans ce cadre, sa mission consiste en la préservation et la valorisation du site, ayant perdu sa fonction d’origine par un projet basé sur la « Rencontre ». Rencontre entre les visiteurs et le patrimoine, rencontre des artistes et du monument dans lequel et pour lequel nous les invitons à créer, et rencontre du public avec les artistes.

La problématique majeure de la communication pour un site tel que Noirlac me semble reposer sur l’équilibre à trouver entre la promotion des actions de valorisation patrimoniale et la mise en valeur de l’activité artistique. Communiquer de manière équitable sur chaque pôle d’activité implique une discipline quotidienne et le choix d’outils pertinents.

– C.I : Qui dit activités variées dit publics variés… Comment pensez-vous votre communication par rapport à ces enjeux ?
De nombreux publics fréquentent en effet l’abbaye : touristes de tous âges, de passage, amoureux du patrimoine et de l’histoire, individuels ou en groupes, publics de festivals, amateurs de spectacles ou d’expositions, entreprises lors de séminaires…
Nous mettons en œuvre des outils afin de mieux connaître nos visiteurs et spectateurs, telle une étude menée l’automne dernier, et travaillons donc à la segmentation des publics, l’idée étant  de s’adresser à chaque public de manière personnalisée afin de lui apporter l’information qu’il attend.
Le deuxième enjeu majeur de l’abbaye, c’est également d’être identifiée comme « site vivant et attractif » sur son territoire proche. Les efforts de communication vont donc dans un premier temps vers le local. Ils sont soutenus par des actions culturelles ciblées permettant l’accès d’un public géographiquement proche au monument dans sa dimension artistique et/ou touristique.

C.I : Vous venez de refondre votre site internet. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce chantier ?
C’est un chantier de longue haleine mais nous avons été épaulés par un prestataire très organisé et efficace. Nous souhaitions un site intuitif, convivial et complet. L’ensemble des activités de l’abbaye, de l’accueil d’artistes aux visites et ateliers, en passant par les locations d’espaces devait être accessible et refléter le dynamisme du Centre culturel de rencontre, dans toutes ses dimensions mais aussi souligner le caractère remarquable de ce patrimoine. La phase la plus délicate me semble être la configuration de l’arborescence et la définition des informations à prioriser. J’espère que ce nouveau site répondra aux attentes de tous.

– CI : Quelles sont, selon vous, les qualités que doit posséder un site internet aujourd’hui ?
Chaque public doit être séduit par l’univers du site et doit trouver l’information qui lui correspond le plus facilement possible, il faut être efficace , intuitif, beau, immersif

– C.I : Si vous deviez donner cinq conseils à nos lecteurs pour la refonte de leur site internet, quels seraient-ils ?
Je n’aime pas donner de conseils mais le choix du prestataire est primordial. Etre bien conseillé et encadré est très important. La tenue des délais dans un rétro planning précis est gage de sérieux et de sérénité quand on se lance dans une telle aventure.

– C.I : Que pensez-vous des évolutions liés au web et au numérique depuis quelques années ?
Rapide, toujours plus rapide… Le numérique est imparable, il permet d’accélérer le transferts d’informations, il est moins coûteux mais à mon sens ne peut pas encore complétement supplanter le papier, dont il est complémentaire et demande aux communicants une veille constante sur les nouveaux outils à adopter.

Karine Poussard / Abbaye de Noirlac

Et voici aussi les questions indiscrètes :

– votre réseau social favori ?
Facebook

– quelle est la discipline artistique qui surpasse les autres ?
A mon sens, aucune discipline artistique ne surpasse les autres. Mon goût personnel va vers la musique, les arts du cirque, la peinture, la photographie…

– Quelle est votre meilleure expérience culturelle / artistique ?
Un spectacle vu sur la Scène Nationale Equinoxe de Châteauroux, Le Cirque invisible de Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée

– Quels sont vos 5 lieux culturels favoris ?
Le CCR de La Saline d’Arc et Senans et le château de Chaumont, pour leur créativité, et leur effervescence… De magnifiques autres abbayes cisterciennes, Sénanque, Fontenay… la Corderie Royale de Rochefort pour son accessibilité

– Qui est votre artiste favori(te) ?
Claude Nougaro pour la poésie des mots et le génie musical