communicant.info | PORTRAIT DE COMMUNICANT : AUDE MATHEY
Aude Mathey cumule à la fois les casquettes de spécialiste marketing et de blogueuse culturelle. Elle est également auteur de 2 ouvrages sur "le musée virtuel". Elle nous raconte tout cela en détail...
portrait, communicant, Aude, Mathey, marketing, culturel, communication, culturelle, blogueuse, cirque du soleil
373
post-template-default,single,single-post,postid-373,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode_popup_menu_push_text_right,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Portrait de communicante : Aude Mathey, cirque du soleil

Aude Mathey cumule à la fois les casquettes de spécialiste marketing et de blogueuse culturelle. Elle est également auteur de 2 ouvrages sur « le musée virtuel ». Elle nous raconte tout cela en détail…

Communicant.info : Pourriez-vous tout d’abord vous présenter et nous présenter votre profession ?

Aude Mathey : J’ai, en fait, deux professions. Le jour et la semaine, je suis responsable des offres spéciales pour les spectacles de tournée au Cirque du Soleil (Montréal). En bref, je m’occupe des revendeurs B2B2C (Business to Business to Customer, soient des transactions destinées à un client professionnel qui, lui, s’adresse ensuite au marché des particuliers NDLR) et des affiliés. Et le soir et le week-end, je change de peau pour celle d’une blogueuse sur Culture et Communication (depuis maintenant 8 ans !).

C.I : Y-a-t-il une journée type dans votre travail ?

AM : Pas vraiment. Puisque je couvre tous les marchés américains, canadiens et européens, je peux être amenée à travailler sur des spectacles différents dans plus d’une vingtaine de villes. A part le fait d’avoir à vérifier régulièrement les ventes et les performances, j’aborde chaque spectacle et chaque marché de façon personnalisée. Cela prend plus de temps mais c’est bien plus efficace ! Et le soir, je fais le point de la veille média pour mes articles, je réponds à mes contributeurs (actuellement près de vingt !), je traduis mes articles, corrige les bugs informatiques, contacte des partenaires potentiels, etc. ça n’arrête jamais !

C.I : Quel a été votre parcours avant d’en arriver là ?

AM : J’ai étudié la science politique. Mais plusieurs stages, notamment chez Agenda, m’ont convaincue de me diriger vers le milieu culturel. Après un travail de recherche sur les musées virtuels (et ce blog), je me suis spécialisée via un DESS en gestion des entreprises et institutions culturelles. J’ai travaillé dans une agence de médiation culturelle, au service publicité d’un gros titre de presse régional, chez un fournisseur de contenus numériques en France et au Canada pour enfin arriver au Cirque du Soleil. Les voies détournées sont les meilleures ! On apprend toujours.

C.I : Vous êtes la créatrice d’un blog : Culture Com (www.culture-communication.fr). Comment et pourquoi vous est venu cette idée ?

AM : Cette idée m’est venue au départ tout simplement pour faire la promotion de mon travail de recherche sur les musées virtuels qui avait été publié. Un très grand  succès de librairie, j’ai raté de peu le Goncourt… J’y publiais des articles et des réflexions issues de ce que je lisais dans la presse, des études basées sur des enquêtes. Je me suis ensuite mise à réaliser des interviews et de fil en aiguille le blog s’est professionnalisé et il est devenu aujourd’hui la plateforme (presque) bilingue qui s’adresse aux professionnels de la culture en Europe et en Amérique du Nord.

C.I : Que vous apporte-t-il au quotidien ?

AM : Au quotidien, il m’apporte des éclaircissements sur mon métier, mais aussi sur le milieu de la culture en général. Grâce aux recherches et aux lectures que je fais régulièrement, je m’interroge sur le devenir de certaines institutions et essaie de dégager des bonnes pratiques pour les lecteurs. Il m’apprend aussi à devenir meilleure en développement… mais ça ce n’est pas encore gagné.

CI : On a toujours érigé un fossé entre Culture et Marketing, sont-ce vraiment deux entités compatibles ?

AM : Oui bien sûr. En France, les musées appellent le marketing : développement des publics. Le marketing est tout simplement un moyen de définition de prix, d’analyse des performances des ventes et bien entendu des techniques pour augmenter ces performances.

Les structures culturelles ont toujours fait du marketing. Il a bien fallu qu’elles attirent du public pour venir voir leurs spectacles, leurs expositions, leurs concerts, etc. Ce n’est absolument pas nouveau et c’est pourquoi cette pudeur qui règne autour de ces métiers-là dans certaines institutions est assez hypocrite et n’a plus de raison d’être.

1430751512

QUELQUES QUESTIONS INDISCRèTES POUR FINIR !

– Quel est le réseau social dont vous ne pouvez pas vous passer ?

Twitter ! J’apprends beaucoup de choses via ce réseau.

Quelle est la discipline artistique ultime pour vous ? (celle qui surpasse les autres ?)

Aucune. Je prends plaisir à chacune d’entre elles, mais à des moments différents de ma vie ou de ma journée.

Quelle est votre meilleure expérience culturelle / artistique ?

Le premier spectacle que j’ai vu du Cirque du Soleil. C’était Saltimbanco je crois. J’ai redécouvert le cirque (que je détestais depuis toute petite).

Quels sont vos 5 lieux culturels favoris ? 

Le cinéma, le Victoria and Albert Museum, le musée du Quai Branly, le musée des beaux-arts de Lyon et le musée Louisiana au Danemark.

Qui est votre artiste préféré(e) ?

J’en ai trop !!!!