Portraits de communicantsRessources

« Permettre aux artistes émergents de gagner en visibilité ». Rencontre avec Anne-Sophie Lavelle de Browsart

Faire se rencontrer les amateurs d’art et d’illustrations et les artistes émergents qui peinent à gagner en visibilité : voilà le pari de la plateforme Browsart. Cette plateforme permet de découvrir et d’acquérir des œuvres originales et abordables. Celles-ci sont réalisées par la communauté d’artistes illustrateur.ice.s qu’elle regroupe. Cerise sur le gâteau, il est aussi possible de choisir une illustrateur.ices et de lui faire réaliser une œuvre sur mesure. Nous avons rencontré Anne Sophie Lavelle, fondatrice de ce projet.

Communicant.info : Bonjour Anne Sophie, pouvez-vous vous présenter ? 
Anne Sophie Lavelle : Bonjour ! Je suis Anne-Sophie, je viens du sud-est de la France, et je suis passionnée par deux domaines distincts : l’art et les nouvelles technologies. Après mes études en école de commerce à l’EMLYON Business School, j’ai travaillé pendant 4 ans dans le domaine du web et de la data science. 
En parallèle, j’ai toujours nourri une passion pour les arts graphiques et l’illustration. Le premier confinement a été l’occasion pour moi d’initier une réflexion sur mes envies professionnelles. Cette réflexion a débouché sur la création de Browsart, projet me permettant d’allier mes compétences et mes passions. Après des mois de travail préparatoire, j’ai lancé, en février, dernier Browsart, plateforme en ligne permettant aux artistes émergents de vendre leurs œuvres, et/ou proposer leurs services pour des illustrations sur mesure. 

Anne-Sophie Lavelle, fondatrice de Browsart

CI : Comment vous est venu l’idée de créer cette plateforme ?
ASL : J’ai toujours passé énormément de temps à chercher des artistes et des œuvres qui me plaisaient lors d’évènements physiques et sur les réseaux sociaux. Dans le domaine musical, nous sommes sans cesse guidés par les systèmes de recommandations des plateformes telles que Youtube ou Deezer, favorisant la découverte. J’ai eu l’impression que nous étions beaucoup plus laissés à nous même pour les arts visuels. 
Dénicher des artistes et des œuvres originales n’était pas une chose facile. Cela nécessitait de passer beaucoup d’heures sur les réseaux sociaux pour trouver les profils des artistes et découvrir leur travail. Recherche qui en plus d’être chronophage, nous cloisonne souvent au travail des artistes ayant déjà acquis une certaine renommée. 
Ce manque de référencement limite notre vision de l’art à ce que l’on trouve dans les galeries : on a l’impression qu’il faut être connaisseur ou initié pour acheter une œuvre d’art, où que le prix est forcément important. 
J’ai eu envie de créer Browsart d’une part pour permettre aux artistes émergents de gagner en visibilité. D’autres part, pour permettre aux acheteurs de décorer leurs appartements avec des œuvres originales, différentes de ce que l’on peut voir dans les magasins de décoration ordinaires, à des prix abordables. 

« Dénicher des artistes et des œuvres originales n’était pas une chose facile »

CI : Browsart met déjà en avant 70 illustrateurs, comment les avez-vous sélectionnés ? 
ASL : Au début, je trouvais les artistes principalement via les réseaux sociaux. Depuis le lancement de la plateforme, nous recevons de plus en plus de demandes d’artistes par mail. Nous sélectionnons des artistes aussi bien autodidactes que diplômés d’école d’art et de design, et aussi bien des artistes à temps plein que des artistes sur leur temps libre. L’essentiel est pour moi que la technique soit toujours maîtrisée et que les œuvres soient impactantes, qu’elles dégagent des émotions.
J’essaye de faire en sorte que tous les styles soient représentés indépendamment de mes propres goûts : aussi bien de l’abstrait que du figuratif, du comics, des œuvres à l’encre de Chine aux influences asiatiques, des œuvres très colorées aux références pop, des portraits ou des paysages, … 
J’ai forcément été influencée par mes propres goûts pour trouver les premiers artistes : je suis une grande passionnée de la couleur. Mais Browsart me permet aussi de découvrir et d’apprécier plein de nouveaux styles que j’intègre à la plateforme avec beaucoup de plaisir. J’essaye également de promouvoir des artistes employant différents médiums artistiques, pour faire découvrir des techniques assez méconnues telles que la linogravure, la sérigraphie, … 

"Apocalypso", une oeuvre de Claire Duplouy présente sur Browsart
« Apocalypso », une oeuvre de Claire Duplouy, présente sur Browsart

« Construire une communauté forte autour de l’art accessible »

CI : Le projet a été lancé il y a deux mois. Comment imaginez-vous son développement dans les années à venir ?
ASL : Le premier axe de développement consiste à consolider les bases établies : augmenter la notoriété de Browsart en France, pour construire une communauté forte autour de l’art « accessible ». Pour le moment, cela passe par les réseaux sociaux et la création de contenu web. Dès que les rassemblements seront de nouveau autorisés, cela passera par des expositions physiques, des stands de vente éphémères et des rencontres entre artistes et passionnés. 
Le second axe potentiel sur lequel nous travaillons sera l’intégration d’autres produits à la plateforme : je pense notamment à la photographie qui, de par son format papier, est tout autant adaptée à la vente en ligne que l’illustration. 
Enfin, le dernier axe sera celui du développement dans d’autres pays d’Europe tels que la Belgique, l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal, pays dans lesquels les arts graphiques et l’illustration occupent déjà une place importante dans le paysage artistique et culturel.  
En parallèle, l’objectif est d’améliorer continuellement la plateforme d’un point de vue technique, ainsi que l’expérience utilisateur, pour proposer de plus en plus de fonctionnalités aux acheteurs et aux artistes. Deux nouvelles fonctionnalités importantes seront notamment mises en production dans les prochains jours. 

CI : Concrètement, je suis un.e artiste ou un.e illustrateur.ice, que dois-je faire pour avoir une chance de figurer sur Browsart ? 
ASL : Pour que nous ayons la chance de vous avoir sur la plateforme, n’hésitez surtout pas à nous envoyer un mail en présentant votre travail. C’est toujours un plaisir pour nous de faire de nouvelles découvertes ! On pourra ensuite échanger par téléphone pour se rencontrer, parler de votre démarche artistique, et pour me permettre de répondre à vos questions. Vous n’aurez ensuite plus qu’à créer votre compte Artiste sur Browsart, et à vous laissez guider sur la plateforme pour publier vos œuvres en vente :).