communicant.info | JE VEUX… être visible DANS Les medias ! (2)
Quelques petits conseils pour mettre les relations médias au service de votre projet culturel
Média, presse, relation, communiqué, dossier, projet culturel, numérique
262
post-template-default,single,single-post,postid-262,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode_popup_menu_push_text_right,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

JE VEUX… être visible DANS Les medias ! (2)

Quelques petits conseils pour mettre les relations médias au service de votre projet culturel… Suite et fin !

COMMENT JE FAIS PASSER L’INFORMATION ?image5

 

Communiqué de presse, dossier de presse… Quels supports privilégier ? Tout dépend -encore une fois- de l’objectif que vous poursuivez pour votre projet culturel :

  • Le communiqué de presse relaie une seule information (un événement, la soirée de présentation de votre saison, un message accompagnant une invitation…). Il répond aux questions suivantes : qui ? quoi ? quand ? où ? comment ? pourquoi ? combien ? Le ton doit rester le plus subjectif possible. Evitez l’autosatisfaction !
  • Le dossier de presse : vous proposez une information plus dense (par exemple : la présentation de votre structure, de votre saison, de votre festival) ? Vous pouvez l’organiser au sein d’un dossier de presse. Celui-ci comprend : un communiqué de synthèse, un sommaire, et entre 3 et 5 fiches thématiques… Vous avez, certes, plus de place que sur un communiqué, mais évitez les bavardages intempestifs, n’oubliez pas de vous en tenir aux faits… Notamment ceux qui vont intéresser les journalistes et leur lectorat.
  • La conférence de presse :
    Il s’agit de lancer un événement (saison, festival, exposition), d’annoncer une nouvelle importante, un bilan d’action, de proposer une avant-première (visite d’une exposition,  d’un nouvel espace muséographique, d’un musée…). Réfléchissez : qu’est ce qui peut faire se déplacer un journaliste hors de son bureau ? Quelle est la plus-value de cet événement (avant-première, rencontre avec un artiste, une personnalité difficilement accessible) ?

 

Les Rp : un travail de fond !

Au-delà des supports que vous allez créer et diffuser, l’important réside dans votre relation avec les journalistes.
Au fil du temps, apprenez à connaître les journalistes.

Mieux, personnalisez votre relation avec eux : leurs horaires de disponibilité, les sujets qui vont les intéresser, la façon de leur présenter. Dans la durée, construisez une vraie relation de confiance avec vos interlocuteurs. Vous allez y gagner en efficacité et, d’un côté comme de l’autre, le contact va être bien plus agréable.

 

LES RP A L’Heure NUMÉRIQUE

Que change le numérique au travail des RP (autrefois relations publiques, désormais relations publics) ?

Les médias étaient, auparavant, l’unique canal de relation avec les publics. Avec les réseaux sociaux ou « médias sociaux », vous disposez de la même possibilité de diffusion que les médias : immédiateté, force de propagation de l’information, influence…

Ce travail de relations publics intègre le numérique. Aux traditionnels relais d’opinion que sont les médias presse, radio ou télévision, il convient d’ajouter de nouveaux canaux d’expression (Les réseaux sociaux) et  influenceurs (blogueurs, personnes influentes sur les réseaux sociaux…). Pour preuve : bien des sujets émergent sur les réseaux sociaux, avant d’être repris par les autres médias. Cela nécessite cependant une vrai travail d’identification de ces dits influenceurs, de bien connaître leur sphère d’influence (comme c’est le cas pour les autres médias).

Autre conséquence : les supports évoluent ou sont amener à évoluer. Certains considèrent le communiqué de presse traditionnel comme en cours de ringardisation. Il s’agit de produire désormais un outil interactif avec des liens vers du contenu textuel pertinent mais aussi de l’audio, de la vidéo, etc.

Enfin, les réseaux sociaux vous permettent de vous adresser à votre public sans passer par un intermédiaire. Faut-il pour autant oublier les autres médias ? Non,car le journaliste a la possibilité de s’exprimer individuellement via son compte social, en plus du support où il s’exprime. Les médias sociaux lui permettent d’accroître son influence et son audience. Et les médias sociaux peuvent être un moyen de dialoguer avec lui.

Les moyens font évoluer les choses, certes. Mais sur le fond, le travail préalable reste le même, a la même nécessité : le public visé est-il bien
cerné ? L’information diffusée est-elle pertinente pour être disséminée ?

En BONUS

Evaluer l’efficacité vos relations presse

> Nombre d’article obtenus : Combien de pages ? Est ce une annonce ? une interview ?, un direct ?

> Efficacité de la publication : pourcentage de personnes ayant entendu parler de vous via la presse, la radio, un blog…

> Viralité de l’information si elle est partagée sur Internet
> Il existe différents outils pour vérifier ces données : Google Alert, L’Argus de la Presse…

Derniers conseils :

> Le communicant propose, la presse dispose. N’appeler jamais un journaliste pour « demander un article » mais pour proposer une information.
Ne confondez pas publicité et relations presse !

> Cela tombe sous le sens mais pensez à mettre un contact sur votre communiqué ou dossier de presse.

> Pensez également aux délais : certains magazines bouclent plusieurs semaines avant la parution.
> Envoyez vos invitations trois semaines à l’avance. L’agenda d’un journaliste se remplit très vite. Cela vous permet, de plus, de le relancer dans l’intervalle,

Préparez-vous (ou préparez votre directeur, votre président) à répondre aux questions de la presse. Message à faire passer ? Image à diffuser ?

Last but not the Least, n’oubliez pas : « il faut vingt ans pour bâtir une réputation et cinq minutes à peine pour l’anéantir »

Étiquettes :