communicant.info | Culture et marketing ne peuvent être associées et trois autres idées reçues sur le marketing
Le méchant marketing ? Celui qui vous ferait vendre votre projet culturel à tout prix ? Nous vous proposons quelques alternatives à cette vision ci-dessous avec cet extrait de notre livre blanc sur le marketing culturel.
marketing culturel, culture, marketing, idées reçues
1012
post-template-default,single,single-post,postid-1012,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode_popup_menu_push_text_right,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Culture et marketing ne peuvent être associées et trois autres idées reçues sur le marketing

Le méchant marketing ? Celui qui vous ferait vendre votre projet culturel à tout prix ? Nous vous proposons quelques alternatives à cette vision ci-dessous  avec cet extrait de notre livre blanc sur le marketing culturel. 

Le marketing est incompatible avec la culture `

Le marketing culturel permet, au contraire, de s’interroger sur l’unicité du projet culturel et de la mettre en avant. Il permet de réfléchir à son développement dans la durée.
Cette stratégie de développement permet plus particulièrement de s’interroger sur les relation avec les publics. Il permet un effort constant d’adaptation à l’environnement de ce projet pour maintenir l’intégrité de celui-ci, d’imaginer son évolution

– Le marketing c’est « vendre à tout prix »

Le marketing n’est pas un ensemble de techniques de manipulation visant à vendre
n’importe quoi à n’importe qui. Il vise plutôt à établir une relation durable avec les publics. A l’heure du numérique et de la transparence, cette relation se base plus sur la confiance que sur la manipulation.

– Le marketing c’est perdre son âme

Le marketing et le plus particulièrement le marketing culturel, ce serait plutôt «se
dévoiler (ou se développer) sans se dévoyer». Soit comment se développer en appuyant son organisation et son actions sur les fondements même du projet : vision, valeurs, projet artistique et culturel.

– Le marketing c’est écraser les autres

Certes le marketing c’est se positionner par rapport à un environnement (et notamment par rapport à la concurrence).
Mais celui-ci laisse une large place à la collaboration et aux partenariats. Mieux, il facilite ces derniers. Puisqu’il permet un dialogue d’égal à égal, un échange / apports de valeurs entre partenaires.